Hygiène intime : on a testé les serviettes lavables bio

serviettes hygiéniques lavables Plim

Dans la bienheureuse tendance des objets durables en matière d’intimité, on parle de la cup, bien sûr, mais moins des serviettes hygiéniques lavables, alors qu’elles sont très efficaces. Adieu tampons et serviettes en plastique et autres perturbateurs endocriniens, bonjour les matières saines et super les économies ! Voici les serviettes lavables Plim, fabriquées en France s’il vous plaît. On a testé deux modèles.

On adore leur côté rétro avec une soixantaine de motifs originaux, qui en font des objets jolis et sympas. Le coton bio, recouvert d’une infime membrane imperméable et respirante, est doux et n’irrite pas la peau, même lorsqu’on marche toute la journée. Les tailles sont adaptées à toutes les morphologies et les flux. Les règles sont absorbées sans souci pour notre part, sans accident, sans odeur. Les boutons pression se referment sous la culotte, ce qui bloque bien la serviette sans risque de se déplacer sur le côté. Ce qui arrive parfois avec les languettes collantes des serviettes jetables quand l’une se décolle.

Elles se referment sur elles-mêmes et on peut les transporter facilement dans son sac en toute discrétion. Et au lavage, on les mélange avec le reste du linge. On achète plusieurs serviettes pour tenir la journée puis la nuit, mais quelles économies à long terme quand on sait que le budget moyen d’une femme pour ses serviettes hygiéniques est de plus de 50 € par mois ! Avec Plim, pour 5 serviettes, ce budget court sur au moins 5 ans. Avec zéro déchet.

Prix : de 14 € à 22 € la serviette.

Le modèle Extra à 22 € peut aussi servir de serviette post accouchement à la maternité. Et des modèles de culottes menstruelles existent à 41 €.

www.plim.fr